SIAC 2014 – Ma photographie, une expression sans limite 1 / My photography, an expression without limit 1


(English Version on Next Page)

SIAC 2014

SIAC 2014

Quatre jours, durant lesquels Le Salon International de l’Art Contemporain  accueille les visiteurs à la recherche d’expressions artistiques et d’échanges d’avec les artistes …Quatre jours où les formes, les lignes et les couleurs se donnent rendez-vous pour faire vivre l’imagination et la sensibilité des visiteurs. Isabelle Girollet est encore cette année parmi les artistes exposants, et c’est une occasion pour la rencontrer et parler de sa photographie.

Camille Delcour: Comment te sens-tu avant un tel évènement?

Isabelle GIROLLET: C’est avec confiance et sérénité que s’installe en moi la mise en place de mes salons, de mes expositions… il y a une forme d’excitation à montrer mon travail, l’envie de retenir l’attention de l’autre, de partager par le regard, par les mots ce que mon œil a retenu de la réalité…

CD: Comment choisis-tu les photos que tu vas exposer?

Isabelle GIROLLET: Par un ressenti, d’emblée, je les choisis puis au fil du temps. Je conserve celles qui me semblent les plus rythmées, les plus abouties. L’accord entre elles est difficile car chacune a son histoire,  son sujet…

Mais l’harmonie et la lecture se fait naturellement.

CD: Parlons justement de ta photographie, comment la photographie abstraite te permet-elle de t’exprimer ? Que représente la photographie abstraite pour toi? Comment arrive-t-on à obtenir l’abstraction dans la photographie?

Isabelle GIROLLET: Très jeune j’arpentais les rues à la recherche d’une architecture, d’une industrie très graphique plutôt contemporaine. Avec un cadrage de préférence large, je travaillais les équilibres, les masses et les couleurs…toujours à la recherche d’une épuration, d’une géométrie. 

Il m’est difficile aujourd’hui d’expliquer ma démarche photographique vers l’abstraction. Elle s’est construite dans le temps par un travail rigoureux et minutieux dans différentes réalisations artistiques et en particulier dans la publicité. Mon œil sélectionne de manière évidente, un ensemble de formes, une lumières et une couleur pour obtenir l’équilibre essentiel à la réalisation d’une image… il se passe en moi une forme de jouissance à l’idée de tourner autour du sujet et d’en extraire une photographie dite « abstraite »… je la sens, elle est là, je la vois…

L’abstraction demande une certaine exigence, tout peut être facilement abstrait. C’est là où l’œil se distingue, par le jeu de la lumière, il affine l’angle, associe les éléments entres eux et trouve son équilibre.

« L’image puise toujours sa source dans le monde qui nous entoure » Texte de la BNF « La photographie abstraite ».

 

CD: Utilises-tu des techniques de photographies particulières pour arriver à obtenir un tel résultat?

Isabelle GIROLLET: Au risque de vous surprendre, tout est dans la nature…un bon boitier… un bon objectif et bien évidemment.. Un « Œil » !!

 Retrouver la suite la semaine prochaine (Partie 2)

——————–ENGLISH VERSION FOLLOWS———————

The International Exhibition of Modern Art in Marseille welcomes for four days the visitors who research artistic expressions and direct exchanges with the artists themselves. Four days where forms, lines and colors meet to animate visitors’ imagination and sensibility. Isabelle Girollet was this year again among the artists participating to this impressive event in South France, therefore it is the perfect opportunity to meet her and discover in-depth her photography.

Camille Delcour: How do you feel before such an event?

Isabelle GIROLLET: It is with confidence and serenity that the organization of my exhibition and events installs in me…there is a form of excitement to show my work, the desire to engage the attention of one, to share by the look, with words what my eye has extracted from reality…

CD: How do you choose the photographs you will expose?

Isabelle GIROLLET: By a feeling, immediately I select them over time. I keep the ones that seem the most rhythmic, the most accomplished. The accordance between the photographs is difficult since each one has its own history, subject.

But harmony and appraisal come naturally.

CD: Let’s talk about your photography, how abstract photography allows you to express yourself better? What is abstract photography according to you? And how cans the photographer can achieve abstraction in photography?

Isabelle GIROLLET: Very young I was walking the streets looking for an architecture, a rather contemporary graphical industry. With a preferred large framing I was working the balances the masses and the colors… always researching a particular refining, a specific geometry.   

I find it difficult now to explain my photographic approach to abstraction. It was built over time by a rigorous and meticulous work in different artistic achievements and in particular advertising. My eye selects by evidence, a set of shapes, light and color to get the essential to the realization of a balanced image. What happens in me is a kind of enjoyment to the idea of ​​turning around the subject and extracts a photograph called « abstract » … I feel it, it is there, I see it…

 Abstraction requests a certain demand, everything can be easily abstraction, and here is where the « eye » of the photographer makes the difference. By the game of light, the photographer adjusts the angle and links the elements together and finds the perfect equilibrium.

« The image always draws its inspiration from the world around us» Text of the French National Library (FNL) « The abstract photography ».

 

CD: Do you use specific photographical techniques to achieve such a result?

Isabelle GIROLLET: Risking to disappoint you, but everything is in nature, a good camera, a good lens and of course a performing « Eye »!!

 Read next week the Part 2

Publicités

À propos de Camille Delcour

Writer and Environmental Journalist

2 réflexions sur “SIAC 2014 – Ma photographie, une expression sans limite 1 / My photography, an expression without limit 1

  1. BRAVO……..Isabelle,je suis fascinee par votre demarche .Je suis moi-meme peintre .

    Parfois photographe ,mais j’avoue plutot debutante

    J’aurais aimer voir votre exposition .Mais j’habite le Maroc et n’ais pas l’occasion de me rendre en France en ce moment.

    Je vous souhaite une tres belle exposition.Sincerement votre .

    • Merci Chère Monique, faites moi profiter de vos créations..Mon regard sur votre travail est pour moi aussi intéressant que celui que vous avez très aimablement porté sur ma photographie…

      Bon We à vous
      Bien sincèrement
      Isabelle

Partager ses idées / Share your ideas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s